Bismillehi Ar Rahmani Ar Rahim

libre

 Un homme perdit un enfant, et Sufyân Ibn 'Uyaynah et d'autres vinrent lui présenter leurs condoléances. Il était extrêmement triste jusqu'à ce que vienne Al-Fudayl Ibn 'Iyâd qui lui dit :
« Si toi et ton fils étiez en prison et qu'on libère ton fils avant toi, ne t'en réjouirais-tu pas ? — Bien entendu — Alors, ton fils a quitté avant toi la prison de ce bas-monde.»
Et cela réconforta cet homme qui dit: « J'ai fait mon deuil.»
📚 Tasliyah Ahl Al-Masâ'ib 120
 Ainsi étaient nos Pieux Prédécesseurs | La patience p.221